top of page
Rechercher

La nostalgie, bon ou mauvais ?

Dernière mise à jour : 7 nov. 2023


Être nostalgique, bon ou mauvais? Blog Centre Terre Happy

Je suis une personne nostalgique. J’aime revenir sur le passé et me remémorer les souvenirs de mon enfance, de mon adolescence, de ma vie de jeune adulte, de la naissance de mes enfants, de leur petite enfance…

J’ai encore des amis de la petite école et de l’école secondaire.


Pour certains, la nostalgie est décrite comme néfaste et pour d'autres comme bénéfique.


Que serait-on sans les souvenirs ?


Possiblement, une coquille vide, des automates qui font ce qu’ils ont en faire sans sentiment, sans émotions.


Les souvenirs sont des traces dans notre mémoire qui nous rappellent un évènement ou une personne du passé. Alors, ils peuvent être agréables ou désagréables.


Certains le savent, mon film d’animation préféré est Sans dessous dessus. On y comprend bien le phénomène de souvenir, de mémoire et d’émotion.


Quel le lien entre un souvenir et la nostalgie ?


La nostalgie, à son origine, fait référence au mal du pays, mais également au regret d’une personne, d’un lieu ou d’une situation.


Cette définition de la nostalgie a évolué depuis le temps de la guerre lors de son invention. Elle n’est plus nécessairement accompagnée d’une tristesse infinie et d’une souffrance accablante.


Ce sentiment qu’est la nostalgie est un phénomène humain naturel et vécu par tous. Chacun le vivant à différents niveaux selon les souvenirs. Généralement lié à la mémoire d’un passé, générant des sentiments agréables.


En repassant à des évènements de ma petite enfance vécus comme heureux. Par exemple, une fête de Noël chez mes grands-parents me procure des souvenirs de bonheur, de douceur et de tristesse pour mes grands-parents décédés.


Ce souvenir, que je me remémore de façon agréable, est biaisé par les sentiments reliés à celui-ci. Si je demandais à ma cousine, ses souvenirs de ce même évènement, ils seraient différents, en partie ou en totalité. Une question de perception !


La nostalgie peut aussi être déclenchée par le parfum d’un passant, une chanson qui passe à la radio, la vue d’une image qui ramène à la mémoire un souvenir.

Elle peut être confortable, agréable ou inconfortable et désagréable.



Y a-t-il un danger à la nostalgie ?



Certainement !


En ce sens où la remémoration de certains souvenirs douloureux qui fait monter de la tristesse peut nous empêcher d’avancer en laissant un sentiment actuel de peur par exemple. Nous laissant dans un état de déprime, voire de dépression. Se sentant seul et contribuer à sa solitude en s’isolant. Ainsi, vivre dans le passé, apporte à vivre de l’anxiété.


Il est important de revenir sur le fait que chacun de nous vit de la nostalgie à différents niveaux selon le souvenir et le moment où on se souvient de ce souvenir en question. Et, ce, dans une même vie. C’est dire qu'un certain souvenir, procure une nostalgie agréable et à un autre moment de la vie, il pourrait être désagréable.


Échanger avec les autres de ce moment vécu en commun, pour en connaitre leur perception et mieux se comprendre est une piste pour sortir de cet inconfort.

Lorsque ce souvenir est vécu seul, il est intéressant de chercher de l'aide pour mettre en mot le ressenti et trouver la force de revenir au présent. L'écriture d'un souvenir peut aider à comprendre les émotions ressenties et à retrouver une paix, un sens à la vie.



Quels sont les bienfaits de la nostalgie ?


En considérant que les souvenirs nostalgiques sont réjouissants, ils peuvent nous apporter du réconfort en des périodes plus difficiles.


En partageant ces souvenirs avec des amis ou de la famille, ce moment renforce nos liens avec ces personnes et contribue à nourrir le sentiment d’appartenance.


J’ai effleuré plus haut que les souvenirs sont souvent biaisés. La nostalgie apporte le volet créativité à des souvenirs heureux qui, lorsque racontés, seront bonifiés par notre créativité reliée à nos émotions agréables. Ce qui nous procure du bien-être, un possible sentiment d’appartenance, une sensation d’être un acteur important et contribue à définir qui nous sommes à travers ce vécu.

Ainsi, la prochaine fois que l’histoire sera racontée, elle aura un p’tit quelque chose de neuf, complètement inventé par notre cerveau. Et, qui a du sens dans l’histoire. Possiblement que les acteurs de ce moment raconté, présents, penseront, eux aussi, que cette invention, c'est réellement passé.


Un souvenir raconté autour d’une table par les acteurs eux-mêmes, devient une romance de ce moment réel dont personne détient le texte original. Chacun y mettant un ressenti, un sentiment, sa perception et conjointement, l’histoire se module, se crée, se modifie. Chacun pensant avoir rectifié la direction dans son juste sens au grand rire et bonheur de tous.


Qui sommes-nous sans notre passé ?


Les souvenirs sont à la base de l’être que nous sommes.

Agréable ou désagréable.

Confortable ou inconfortable.


Sans eux, nous sommes juste des corps qui avancent dans un monde sans couleur.


La mémoire humaine n’est en rien comparable à celle d’un ordinateur.

Notre mémoire est composé par les images, les sons, les odeurs, les personnes, les lieux. Et, tout ça, est malléable et s’ajuste aux significations qu’on leur accorde, aux circonstances aussi et aux ressentis, sentiments.


De fait, certains souvenirs peuvent entièrement être le fruit de notre imagination. Moulées par l’environnement, les croyances, les ressentis, il y a cette possibilité que cette personne n'a pas dite ce que tu crois qu'elle t'a dit ou que la situation ne s'est pas passée comme tu le penses.


Et, ce souvenir inventé, modifié ou réel, laisse une trace, une blessure, une impression, une valeur ou contribue à bonifier un trait de ta personnalité.



Comment utiliser la nostalgie


Je te propose de cultiver les moments de nostalgie comme un entretien de ton mental, de ton âme.


Se remémorer les souvenirs significatifs en parcourant un album de photo, une vidéo va certainement décrocher un sourire et une larme, un mélange de joie et de tristesse.


Partager ses souvenirs avec ceux qui ont participé, contribue à remettre les histoires à niveau avec la version de chacun et permet de parfois dédramatiser cette situation et les émotions reliées. Comprendre certains de nos mécanismes de défense, de protection.


Écrire nos souvenirs va aussi contribuer à mieux se connaitre, à découvrir des patterns, de prendre conscience de son évolution ou besoin de changer.


Pratiquer la gratitude, reconnaitre ce que ses souvenirs ont apporté dans ta vie.

Parce que oui, chaque évènement quel qu’il soit apporte du nouveau, un changement.


Finalement, continues de créer des moments mémorables avec tes proches, ton entourage. Crée-toi des occasions de vivre des situations qui resteront gravées en toi pour y revenir, retrouver cette plénitude rassurante, pour te faire du bien et pour retrouver ce sentiment d’appartenance.


Enfin, mes observations, mes réflexions et mes différentes lectures sur la nostalgie m'amène à penser qu'être nostalgique est un sentiment qui apporte des bienfaits dans la mesure où tu ne restes pas plongé dans le passé.

Cette nostalgie agréable des moments d’exceptions contribue à mieux poursuivre tes objectifs de vie, ta mission de vie, d’être la meilleure version de nous-même.

Alors, nourrissons-nous d'anecdotes, de moments heureux, de réflexion sur des périodes de nos vies et servons-nous-en pour nous faire du bien et chercher le changement, l'évolution de notre personne.




Véronique Martel 💜💫

Naturothérapeute praticienne hypnose HYCIE

Praticienne Access Bars

Enseignante de yoga, méditation pleine conscience pour enfant.

Ambassadrice de L’Univers Attentif et Heureux


21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Quelle est la recette du bonheur ?

“Le bonheur est dans les petites choses” presque tout le monde a déjà dit ça ! Mais, qu’est-ce que ça veut vraiment dire ?

Commentaires


bottom of page